STOP-GAZ

Gaz de schiste : une impasse

Communiqué des collectifs anti gaz de schiste du permis de Montélimar

Le permis dit "de Montélimar", qui court de la Drôme à l'Hérault à travers le Vaucluse, l'Ardèche et le Gard, refait surface plus de 4 ans après son abrogation en octobre 2011.

Détenu par TOTAL, il vise clairement le gaz de schiste.

Pour les populations et les élus des territoires concernés, c'est donc retour à la case départ, pour de nouvelles mobilisations et obtenir une fin claire et définitive de ce permis.

Cela commencera par une grande journée de protestation à BARJAC (30) le dimanche 28 février.

Communiqué de presse des collectifs, 16 janvier 2016 :

Les collectifs anti gaz de schiste des 5 départements impactés par le permis de Montélimar (Ardèche,

Drôme, Gard, Vaucluse et Hérault), se sont réunis ce samedi 16 janvier 2016.

Ils invitent la population et les élus à se mobiliser le dimanche 28 février 2016, à

Barjac (Gard), face au risque de réattribution du permis détenu par Total.

Ce rassemblement sera l’occasion de rappeler au gouvernement notre exigence de

rejeter toute possibilité de réattribution de ce permis.

De même, nous exigeons du gouvernement qu’il interdise définitivement toute

exploration et exploitation de gaz et pétrole de schiste et autres hydrocarbures non

conventionnels.

Ceci conformément aux engagements du Président de la République lors de la COP

21 et, plus récemment, de la ministre de l’écologie à l’Assemblée nationale.

Voir aussi sur France Bleu du 17 janvier 

https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/les-opposants-au-gaz-de-schiste-appellent-la-mobilisation-le-28-fevrier-1453024168

 


HAUT


Copyright © 2013. tous droits réservés.



Contact : redaction@stop-gaz.fr    Toute reproduction de contenu est libre sous réserve de citer la source (stop-gaz.fr ).  Qui sommes-nous ?